Nous sommes le 16 juil. 2018 18:18

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 22 août 2007 22:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le : 12 mars 2005 23:41
Messages : 127
Henri a écrit :
yargumo a écrit :
CDC 14/12/07: Attendu que, s'il est vrai qu'il constituerait un fait nouveau, ni les témoins ni l'inculpé n'en ayant fait état, cet appel téléphonique, dont l'existence est avancée pour la première fois, en 1930, par un certain Charles Huzo, se présentant comme homme de lettres, n'est étayé par aucun élément objectif et demeure à l'état de pure allégation....
Vous devriez mettre le CDC 14/12/07 à la poubelle et réfléchir par vous-même ...

Henri, rien n'indique que yargumo ne réfléchisse pas par lui même justement....
Ne pas faire la même lecture d'un document ne signifie pas qu'on n'y réfléchisse pas....
Pas de systématisations :wink:


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 22 août 2007 23:45 
Hors ligne

Enregistré le : 21 mai 2006 22:13
Messages : 15
ludivine a écrit :
Henri a écrit :
yargumo a écrit :
CDC 14/12/07: Attendu que, s'il est vrai qu'il constituerait un fait nouveau, ni les témoins ni l'inculpé n'en ayant fait état, cet appel téléphonique, dont l'existence est avancée pour la première fois, en 1930, par un certain Charles Huzo, se présentant comme homme de lettres, n'est étayé par aucun élément objectif et demeure à l'état de pure allégation....
Vous devriez mettre le CDC 14/12/07 à la poubelle et réfléchir par vous-même ...

Henri, rien n'indique que yargumo ne réfléchisse pas par lui même justement....
Ne pas faire la même lecture d'un document ne signifie pas qu'on n'y réfléchisse pas....
Pas de systématisations :wink:

Moi je veux bien, mais il n'empêche que dans l'espace membre, dans le fil "Seznec et moi" créé par ses soins, c'est bien Yargumo qui écrit :

Citation :
L’été dernier, l’échéance de la cour de cassation approchant et croyant la décision déjà prise, j’ai ferraillé sur différents forums ( vous reconnaîtrez mes messages à mes fautes et à mon français), inutile de vous dire que le verdict du 14/12 a été un soulagement.


Ou encore :

Citation :
Le temps des pros et des antis est dépassé, faisons le tri des mensonges, des ‘omissions’, des inventions, des témoignages inexploitables mais aussi appréhendons les limites d’une enquête ‘orientée’. La cour de cassation nous a ramené en novembre 1924 saisissons cette chance pour revenir à la genèse.


En tous cas, rien ne m'indique non plus qu'il réfléchisse autrement que par la voix de la cour de cassation.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 23 août 2007 21:18 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Jpasc95 a écrit à propos de la promesse de vente: Et comment affirmer que Marie-Jeanne ne l'a pas vu avant le 26 juin ?
Le 3 juin, invitée à une cérémonie chez un boulanger de Plonévez-Porzay, elle annonce l'acquistion de Traou-Nez à plusieurs convives….

En effet, voilà un vrai ’ fait nouveau’ ça aurait eu de la gueule pour une demande de révision, un vrai coup de tonnerre ! Launay l’a sans doute oublié dans sa longue et vaine démonstration. Si quelqu’un veut bien vérifier chez Baudelot & Bredin, sinon, et pour paraphraser la CDC de 1996 : argument invérifiable, dont on ne trouve nulle part la trace si ce n’est page ….dans le livre ….
Au sujet de Traou-nez , la réponse de Marie-Jeanne quand le président Dollin Du Fresnel lui fait remarquer qu’elle ne semble pas très favorable à l’achat de Plouviro : " C’est vrai, vous ne connaissez pas l’endroit, c’est au diable vauvert, un vrai couvent pour trappistes".


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 23 août 2007 21:45 
Hors ligne

Enregistré le : 30 janv. 2006 20:04
Messages : 137
Localisation : RP 95
elle n'était pas très favorable mais elle a quand même accepté.
Il ne me semble pas extravagant d'envisager que son mari lui ait montré la promesse de vente.
D'ailleurs, lors de la 3eme perquisition, Marie-Jeanne Seznec, l'épouse de Guillaume, explique aux policiers que sur la promesse de vente détenue par son mari figuraient des lettres avec des traces rouges. Or, quand on lui montre la machine saisie, elle fait remarquer que le ruban est noir. Détail qui a son importance et qui prouve que ce n'est pas cette machine qui a servi à taper les promesses de vente.

Détail évidemment totalement rejeté par les policiers.
Normal quand on mène une enquête exclusivement à charge, n'est ce pas yargumo ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 16 août 2010 12:52 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mai 2005 19:47
Messages : 233
Le livre de Bernez Rouz est une inépuisable source de renseignements. Je le dis sans aucune ironie car je le consulte souvent afin de vérifier certains détails.

Ainsi, cette histoire de chèque de 60.000 francs, barré ou pas barré, adressé au bureau de poste du bd Malesherbes à Paris, m'intrigue au plus au point, comme vous sans doute ?

A la page 70 du livre "L'affaire Quémeneur Seznec" on trouve la retranscription d'un "mot" (lettre, télégramme ?) que Pouliquen aurait adressé à son beau-frère, le même jour, c'est à dire le vendredi 25 mai, que l'expédition de la lettre chargée contenant le fameux chèque.

Mon Cher Pierre,
Je n'ai reçu ta dépêche que ce matin à 9 heures et comme le courrier de Paris part à 9h43, je suis arrivé à la poste après le départ du courrier. Dans ces conditions, j'ai préféré attendre l'après-midi pour t'expédier le chèque en question. J'ai préféré ne pas te le barrer pour que tu puisses le toucher plus facilement. N'étant pas connu à Paris, la Générale n'aurait pas voulu te le payer.
J'ignore pour quelle affaire tu as besoin de cette somme mais j'espère que tu l'as examinée toi-même sans tenir compte des renseignements fournis par Seznec. N'oublie pas en tout cas que je ne pourrais disposer très long temps de cette somme et que s'il y a un acte à rédiger, tu dois en toute justice me donner la préférence.
Bien amicalement à toi.


Alors, la question que je me pose, car Bernez Rouz ne le précise pas, comment ce document nous est-il parvenu ? était-il contenu dans la lettre chargée ou bien envoyé séparément, ce que laisserait supposer la relation faite par Bernez Rouz <<Le même jour, le notaire expédie un mot à son beau-frère>> ou bien encore, la copie a-t-elle été communiquée par Pouliquen au commissaire de police de Pont-l'Abbé le 18 juin 1924 ?

Ce détail n'est pas sans importance car ce texte, qui s'adresse apparemment au seul Quémeneur, a pour but évident de renforcer la suspicion envers Seznec qui à cette époque n'est pas encore accusé, ni de meurtre ni de faux en écriture.

P.S. Le forum n'a plus, depuis des mois et épisodiquement, que deux intervenants actifs, Yargumo et moi (qui entretenons l'éternelle controverse). Cependant on constate qu'il est journellement consulté par une centaine de "visiteurs". Ces visiteurs, qui sont certainement les mêmes, pour suivre de si près cette affaire, doivent avoir une opinion. Il serait donc intéressant qu'ils nous la communique !


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 16 août 2010 21:43 
Hors ligne

Enregistré le : 01 févr. 2005 0:46
Messages : 33
Dans "L'affaire Quémeneur" de B.Roux - Editions Apogée - la lettre du notaire se trouve à la page 83.
On peut penser que Pouliquen à expédié deux lettres à Paris : celle, chargée, contenant le chèque, et la 2e le petit mot.
Dès lors, comment a-t-on eu connaissance de cette 2e lettre? Je pense qu'il n'y a que deux réponses possibles :
- celle, suggérée par Jean-Pierre : la copie a été communiquée à la police par le notaire.
- la police a retrouvé cette lettre à la poste restante de Paris (Quémeneur négociant Landerneau. Poste restante N°3. Paris). Si c'est le cas, quelqu'un est venu retirer la lettre contenant le chèque, et a laissé celle contenant le petit mot. Un véritable casse-tête!!


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 16 août 2010 22:37 
Hors ligne

Enregistré le : 01 févr. 2005 0:46
Messages : 33
Je rectifie mon post précédent : personne n'a retirer la lettre contenant le chèque, et Pouliquen dans son mémoire semble dire qu'il n'a expédié qu'une seule lettre : " Le jour même, je prenais à la Société Générale le chèque demandé et l'adressais à mon beau-frère sous pli chargé poste restante numéro trois à Paris. J'avais des inquiètudes au sujet de l'affaire qu'allait conclure mon beau-frère et dans la lettre qui accompagnait le chèque je le mettais encore en garde contre Seznec, le priant de ne rien faire sans me consulter" .
Pouliquen fit opposition, et la lettre avec le chèque lui fut retourné le 20 juin 1923.
Pouliquen a donc pu communiquer à la police la lettre qu'il avait écrite à son beau-frère.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 16 août 2010 22:50 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Citation :
Mon Cher Pierre,
1-Je n'ai reçu ta dépêche que ce matin à 9 heures et comme le courrier de Paris part à 9h43, je suis arrivé à la poste après le départ du courrier. Dans ces conditions, j'ai préféré attendre l'après-midi pour t'expédier le chèque en question. 2-J'ai préféré ne pas te le barrer pour que tu puisses le toucher plus facilement 3- N'étant pas connu à Paris, la Générale n'aurait pas voulu te le payer.
2b- J'ignore pour quelle affaire tu as besoin de cette somme mais j'espère que tu l'as examinée toi-même 4-sans tenir compte des renseignements fournis par Seznec.5- N'oublie pas en tout cas que je ne pourrais disposer très long temps de cette somme et que s'il y a un acte à rédiger,6- tu dois en toute justice me donner la préférence.
Bien amicalement à toi.

Il s'agit bien du 18 juin 1924... Donc c'est bien plus d'un an après le disparition de Pierre Quémeneur..... Les explications de Pouliquen sont cohérentes.
Je n'avait plus cela en tête mais je crois que le chèque n'était pas au dossier, c'est bêtes ni les policiers ni les magistrats n'y avaient pensé, dites-vous, avant le 18 juin 1924... C'était pourtant un des mobiles de l'assassinat du conseiller général..... Pour la convention Le Verge ils avaient mis plus d'un mois mais là......
Je ne sais pas ce qu'était un pli-chargée, j'imagine une sorte de lettre recommandée où l'on pouvait glisser ou des numéraires (je crois jusqu'à un certain montant) ou un chèque. La lettre était-elle à l'intérieur (?). le chèque a été retourné à JP à la mi-juin 1923, il faut se rappeler qu'il avait fait opposition au début du mois.

1- Ce texte est extrêmement intéressant, déjà il donne une bonne raison au retard
.2- Le chèque était-il barré ou pas? Si oui il est possible que c'est le banquier qui ait fait l'erreur, pour JP il ne l'est pas, il a sans doute juger que le pli-chargé offrait suffisamment de garantie...... (?).
3- N'étant pas connu à la générale; l'était-il à la banque de France?
2b- Visiblement il ignore l'affaire en cours......
4- Bon il n'aime pas Seznec, c'est un fait !..... ? N'allons pas trop vite! Rien n'est évident dans cette affaire, nous avons une déclaration de Vidal fin juin qui dit l'exact contraire, de tête il dit: « nous soupçonnions Seznec depuis le début mais maitre Pouliquen nous avait fourni les meilleurs renseignements sur lui, c'est pour cela que nous avions différé son arrestation » Ah je vous avais prévenu c'est a rien n'y comprendre, car je ne crois pas au JP qui avale son chapeau..... J'ai dans l'idée que ce petit mensonge de Vidal est à destination des confrères du notaire …..
5- pour JP il est clair qu'il s'agit d'un prêt, il ne s'agit pas du remboursement soumis à intérêt de l 'argent prêtée par Pierre Quémeneur.
6- Fait-on un acte pour l'achat d'une dizaine de cadillacs?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com