Nous sommes le 18 juil. 2018 8:57

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 17 août 2010 16:34 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mai 2005 19:47
Messages : 233
Les antécédents de Seznec, les petits trafics en tous genres, les incendies suspects, peut-être des escroqueries à l'assurance, ne sont pas niables. Cela n'en fait pas forcément un faussaire et un assassin.

L'appel téléphonique du 22 mai ne veut pas dire que c'est Seznec qui a entraîné Quémeneur dans cette histoire de trafic de cadillacs et l'a forcé à entreprendre ce voyage à Paris.

La dame Mallet n'a jamais dit que c'était le corps de Quémeneur qui était sur la banquette arrière. Il en faut un peu plus pour accuser quelqu'un d'assassinat. Et pourquoi son témoignage serait-il plus crédible que ceux de Lajat ou Danguy des Déserts ?

Lorsque vous dites que Seznec accuse Pouliquen vous inversez les rôles.

Que le chèque de 60.000 francs n'ait pas été versé au dossier, qu'est-ce-que cela change ? c'est une erreur dans la procédure, il y en a eu bien d'autres qui auraient pu changer davantage la face des choses.

Que Quémeneur n'ait pas survécu plus que quelques kilomètres après Houdan, c'est votre conviction, rien de plus.

Que "Scherdly" ne soit pas Gherdi, cela donne-t-il plus de crédibilité à cette histoire de cadillacs ?

Maintenant, je vous repose la question : vous êtes convaincu de la culpabilité de Seznec, c'est votre droit. Mais il a été condamné, il a payé (pas assez, trop ?) que voulez vous donc de plus ? Pourquoi semblez vous aussi agacé parce que d'autres ont des doutes et les expriment, que vous vouliez absolument les rallier à votre vision des choses ? Etes-vous aussi neutre que je le suis dans cette affaire ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 17 août 2010 17:31 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Je vais vous répondre point par point et puis après je vous laisse.
Citation :
Les antécédents de Seznec, les petits trafics en tous genres, les incendies suspects, peut-être des escroqueries à l'assurance, ne sont pas niables. Cela n'en fait pas forcément un faussaire et un assassin.
L'important est que ces deux dossiers de trafic de voiture n'ont pas été utilisés et merci Bernard sinon …....

Citation :
L'appel téléphonique du 22 mai ne veut pas dire que c'est Seznec qui a entraîné Quémeneur dans cette histoire de trafic de cadillacs et l'a forcé à entreprendre ce voyage à Paris.
C'est lui qui lui a téléphoné, il l'a admis

Citation :
La dame Mallet n'a jamais dit que c'était le corps de Quémeneur qui était sur la banquette arrière. Il en faut un peu plus pour accuser quelqu'un d'assassinat. Et pourquoi son témoignage serait-il plus crédible que ceux de Lajat ou Danguy des Déserts ?
Encore une fois ce témoignage n'a pas été diffusé, contrairement à celui de Dectôt. Les policiers ont établis ainsi qu'ils étaient tous les deux à la gare à 22 h 10 et il était seul à 23 h.. quelle précision, bon si ça vous convient...... Les témoins de survie sont déplacés ou ignorés par les défenseurs..... , je parle de la thèse: Plourivo.........

Citation :
Lorsque vous dites que Seznec accuse Pouliquen vous inversez les rôles.
Marie Jeanne met en cause JP en juillet, et dans une lettre clandestine Guillaume Seznec demande à sa femme de trouver quelqu'un qui dirait avoir vendu la machine à Pouliquen

Citation :
Que le chèque de 60.000 francs n'ait pas été versé au dossier, qu'est-ce-que cela change ? c'est une erreur dans la procédure, il y en a eu bien d'autres qui auraient pu changer davantage la face des choses.
Vous plaisantez? Dès les premiers jours c'était le mobile... Ça illustre à mon avis que les policiers n'y croyaient pas non plus......

Citation :
Que Quémeneur n'ait pas survécu plus que quelques kilomètres après Houdan, c'est votre conviction, rien de plus.
De nombreux indices... Un scénario à la Marestet?

Citation :
Que "Scherdly" ne soit pas Gherdi, cela donne-t-il plus de crédibilité à cette histoire de cadillacs ?
Ça empêche d'avancer, dire quand même que Seznec a dit à Pouliquen; Chardy ou Scherdly comme il aurait dit Bob ou Bill, pour moi le contact était Ackermann, vite mis hors de cause lu-aussi. Maintenant si je vous dis qui était Charly, vous comprendrez que la simple intrusion de ce nom ait pu provoquer quelques remous.

Citation :
Maintenant, je vous repose la question : vous êtes convaincu de la culpabilité de Seznec
A voir ,
Citation :
c'est votre droit..Mais il a été condamné, il a payé (pas assez, trop ?) que voulez vous donc de plus ?
La V E R I T E, la résolution de l'énigme
Citation :
Pourquoi semblez vous aussi agacé parce que d'autres ont des doutes et les expriment
, mais je doute de tout dans cette affaire, cela ne me dérange pas, bien au contraire mais dire par exemple que Seznec a montré la promesse à De Jeagher avant le 27 juin je ne pense pas que cela le bon chemin et je veux bien discuter des détails mais sans jamais perdre le drôle de contexte, en reconstituant les premières semaines, j'estime que je n'ai pas perdu mon temps
Citation :
que vous vouliez absolument les rallier à votre vision des choses ?
Partir sur des bonnes bases, la chronologie, je crois qu'il nous faut désapprendre tout ce qu'on nous a mis dans le crâne.
Citation :
Etes-vous aussi neutre que je le suis dans cette affaire ?
Plus, moi je ne pars pas d'un postulat, Seznec coupable ou pas?, de quoi? Une chose est certain il y a eu intervention au plus haut de l'état.. Vous savez j'essaie de réfléchir à vitre scénario, combiné.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 17 août 2010 21:38 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mai 2005 19:47
Messages : 233
Yargumo,

Vous doutez, moi aussi, mais nos doutes ne vont pas dans le même sens, n'est-ce-pas le but de ce forum,confronter les opinions ?

Vous laissez aussi entendre que vous en savez plus que vous ne voulez en dire. Si vous savez qui est le vrai Charly, et bien dites-le, nous sommes là pour ça. Vous dites qu'il est certain qu'il y a eu une intervention de l'Etat au plus haut niveau, prouvez-le !


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 août 2010 9:37 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
C'est le 10 juin que Seznec après avoir montré des lettres d'Ackermann à Pouliquen ,proposant une affaire, et devant l'incrédulité du notaire que le morlaisien bredouillât gêné les noms de 'Chardy, 'Scherdly'.. Ça lui est venu comme ça, effectivement il aurait pu dire 'Charly', 'Bob' ou 'Bill'.
C'est donc ces noms qui sont communiqués par JP et LQ aux policiers de Rennes le soir et à la Sûreté le 13 à Paris et tout naturellement ils seront repris par la presse à partir du 25 juin quand dans les premiers jours un véritable jeu de piste à 'l'américain' sera lancé.
Beaucoup des journalistes voient en ce 'contact' le commanditer ou le complice de la disparition du conseiller général (Querné est déjà désigné localement) ….
Un suédois, Scherding, sera un temps soupçonné, il sera mis hors de cause à son retour d' un voyage en Scandinavie, En 1925 il gagnera un procès contre le journal 'La Liberté' qui l'avait remis sous les feux de l'actualité comme complice de Seznec.
DLH (page 89, en note bas de page), énumère les orthographes différentes données à 'l'américain', je vous épargne la liste, d'autant plus qu'il y en a que je n'ai jamais rencontré... , en plus pour nous faciliter la compréhension il nous prévient qu'il ne retient que Cherdy ou Gherdi (sic)................
Pas besoin de vous faire un dessin , évidemment il n'est jamais question d'un Gherdi en 1923/1924 dans les journaux. L'auteur entreprend une revue de presse (page 115) et des articles du 'Matin' et du 'Petit Parisien' relatant le début de l'affaire, où il est évidemment question de 'l'américain' sont retranscrits .Dans sa logique? DLH écrit: Cherdy alors que dans ces mêmes articles c'est bien Scherdly ou Scherldy.....

Monsieur Charles, Eugène, Edmond Scherdlin............., de par ses fonctions ferait un bien meilleur client; procureur de la République près le Tribunal civil de la Seine, puis à l'automne 1923 procureur général de la Cour d'appel de Paris, il a le profil d'un personnalité irréprochable pour laquelle des hommes politiques seraient intervenus pour dire l'impossibilité de sa mise en cause dans cette affaire..... O-E 12 /07/23....

Je ne crois pas une seconde qu'il soit le contact, qui pour moi est Ackermann....
Il ne s'agissait pas d'un gros trafic, mais d'une 'bricole' quelques dizaines de véhicules.....
Pourquoi pas vers l'Allemagne?
Ça a tout d'une arnaque....
Fallait-il éliminer Quéméneur pour d'autres raisons que l'argent qu'il avait sur lui?
Scandale de 1919/1920?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 août 2010 17:07 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mai 2005 19:47
Messages : 233
Soyons clairs ! dans le "tandem" Quémeneur-Seznec ou Seznec-Quémeneur qui dirige ? J'emploie à dessein cette image cyclotouristique parce que sur un tandem, si les deux équipiers pédalent, il y en a un qui tient le guidon et l'autre suit en confiance, parfois même aveuglément, au propre comme au figuré. Il ne fait de doute pour personne que le leader de ce duo c'est Quémeneur, ne serait-ce qu'en raison de sa position sociale.

Alors, je ne voudrais pas vous faire de peine en vous disant que pour cette histoire de trafic de cadillacs vous avez un temps de retard car, si en 1924 l'acte d'accusation prétendait, suivant en cela les déclarations de Pouliquen, que c'était Seznec qui avait inventé cette histoire pour entraîner Quémeneur dans ce voyage à Paris, l'assassiner et le dépouiller, il a été prouvé depuis que c'est bien Quémeneur qui est l'initiateur de cette fable. Aussi, lorsque Seznec, devant ce même Pouliquen, cite le nom du correspondant qu'ils étaient sensés rencontrer à Paris, il ne fait que rapporter ce que lui a dit Quémeneur et non pas ce qui lui passe par la tête à ce moment. S'il écorche le nom, c'est parce qu'il ne l'a pas bien compris (cela ne vous est jamais arrivé à vous, à moi si, souvent !). Que d'autres aient par la suite cherché à identifier ce fameux Charly ou Schedly à un procureur de la République ou au beau-frère de Seznec, Charles Marc (Charlic, diminutif de Charles, cité par Bernez Rouz) ne prouve en rien l'existence de ce contact ni l'intervention de l'Etat.

Pour revenir sur le rôle du notaire dans cette affaire je reproduis ci-dessous ce qu'en dit Bernez Rouz :

<<Cette première partie de l'enquête appelle quelques réflexions. Tout d'abord, elle est extrêmement rapide. Après 4 jours, Seznec est placé en détention. Ce qui frappe, c'est l'absence d'enquête de proximité, seuls quelques voisins de Seznec ont été interrogés plus tard : tout s'est joué entre le clan Quéméner et le clan Seznec.
Ensuite le rôle de Jean Pouliquen apparaît comme essentiel, il a mené sa propre enquête, il a engagé un détective privé, il a eu par trois fois le loisir de confronter ses doutes aux réponses lapidaires de Seznec. Sa forte conviction influencera de manière définitive le commissaire Vidal.>>


Le problème de la Justice en France, on l'a répété maints fois, c'est que dans un procès d'Assises, il n'est pas nécessaire d'apporter la preuve de la culpabilité, l'intime conviction suffit. Tout dépend donc de la façon dont aura provoqué cette intime conviction, en cela l'affaire Seznec est exemplaire. Voyez vous-même, au spectacle de Robert Hossein, (que vous avez critiqué) 94 % des spectateurs ont voté pour l'acquittement, je suppose que vous attribuez ce résultat au battage médiatique ? donc reconnaissez que l'opinion des spectateurs comme celle des jurés peut être influencée !


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 26 mars 2011 13:37 
Hors ligne
Administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005 16:23
Messages : 281
Localisation : belgique
Il existe maintenant une version papier :

http://www.coetquen.com/

Guillaume Seznec a été condamné au bagne en 1924 pour avoir assassiné son ami Pierre Quéméneur lors d’un voyage à Paris. Ce voyage avait pour but de participer à un trafic de véhicules de la marque Cadillac vers la Russie. Ces automobiles avaient été laissées par les Américains après la Première Guerre mondiale. Seznec a
toujours clamé son innocence. Il y a eu de nombreuses demandes de révision. La dernière en date a été rejetée par la Cour de cassation en 2006. Le cadavre de Pierre Quéméneur n’a jamais été retrouvé à ce jour.

Un Américain, spécialiste de l’automobile ancienne, Albert Baker, et un Finistérien, Bertrand Vilain, ont investigué sur l’affaire Seznec en partant de la Cadillac type 57. Après avoir étudié des documents inédits, ils apportent plusieurs faits nouveaux jamais publiés qui éclairent sous un jour pour le moins surprenant toute cette affaire. Ils démontrent qu’un vaste trafic de Cadillac n’a jamais eu lieu entre la France et la Russie soviétique. Les auteurs indiquent aussi très simplement que Seznec, sur le chemin du retour, n’a pas dit toute la vérité sur son emploi du temps. Si la police n’a pas retrouvé de cadavre, c’est qu’elle n’a peut-être pas cherché au bon endroit...

France 3 Bretagne a consacré un reportage à l’enquête des auteurs.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 22 déc. 2013 20:55 
Hors ligne
Administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005 16:23
Messages : 281
Localisation : belgique
Tiens, où en sont les révélations de ces deux auteurs depuis le temps ?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com