Nous sommes le 20 juin 2018 17:18

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 67 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 août 2015 11:38 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Gari a écrit :
Qui dit qu'il existe même un intervenant olijuseb sur ce forum ?


Excellente question... En fait je n'existe plus, c'est ma dernière intervention.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 août 2015 13:28 
Oopsie doopsie, nous voilà très loin du sujet - après tout pourquoi pas puisque l'avantage du forum est d'amener d'autres questions à discuter
olijuseb a écrit :
Autre chose de bizarre, le 23 avril 1923 Quémeneur propose à Verlingue d'acheter la Cadillac de Seznec qu'il garde en gage, et un mois plus tard il veut acheter celle de Le Verge.

Vous avez tout à fait raison, l'observation est importante et mérite d'être soulignée. Nous voilà 4 jours après la visite qu'auraient faite les Seznec à Traou-Nez et un mois avant le départ pour Paris, et Quéméneur montre qu'il ne s'impliquait pas à cette date dans une affaire d'automobiles comme il en sera question ensuite. Cela conforte même l'idée opposée à toute entreprise de cette nature. Alors, ces voitures à revendre, invention de Seznec - seulement tout concorde pour montrer qu'il n'avait aucun avantage financier à cela - ou preuve que Quéméneur a manipulé la situation dans les semaines suivantes en influençant Seznec avec les bénéfices sur les Cadillac de manière à lui faire signer une promesse de vente ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 août 2015 14:16 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Dans un dernier sursaut, je vous soumet le compte rendu d'audience, forcément fiable, du journaliste de la Dépêche de Brest, paru le 30 octobre 1924 (1ère page, tout en bas à droite) :

"M. Leverge, meunier à Lesvenen, a vendu une Cadillac à Quémeneur, le 22 mai, au prix de 12.000 francs. Deux actes de vente ont été établis avec la mention : "Fait en double à Landerneau" et le disparu a emporté l'un d'eux."

Un autre truc me tracasse, le contrat de vente ayant été rédigé à Lesneven, pourquoi "Fait à Landerneau" ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 août 2015 15:42 
olijuseb a écrit :
Gari a écrit :
Qui dit qu'il existe même un intervenant olijuseb sur ce forum ?


Excellente question... En fait je n'existe plus, c'est ma dernière intervention.


La réponse tellement amusante est tout aussi excellente - même si j'en demande pas tant, au contraire. Je n'ai pas envie de vous voir victime d'un " auto-escamotage ", comme cela se produit pour le personnage créé - pour être aussitôt décréé - par Richard Matheson. Au fond, vous savez que c'est une hypothèse du même genre qui a tendance à avoir ma faveur dans l'affaire qui nous amène ici. Seulement cela ne veut pas dire qu'il faille renouveler l'exploit.
Vous faites un bon travail de recherche. Nous faisons tous un travail de recherche et de réflexion, en insistant sur l'une ou sur l'autre selon nos propres prédispositions. Et nous voyons parfois certaines choses qui nous frappent, et parfois aussi nous voyons que certaines choses qui nous ont frappés apparaissent également à d'autres. Votre truc qui vous tracasse, vous pouvez le voir évoqué par Jean-Pierre dans un post récent d'une rubrique qu'il a ouverte sous l'intitulé " L'acte LeVerge " et vous pouvez lire aussi ma réponse à ce message. Ce n'est pas une mince affaire, très loin de là. Je ne dis pas sans avoir de raisons que l'analyse sérieuse du document révèle beaucoup - pas plus que je ne dis sans raisons valables que Seznec n'est pas allé au Havre en juin 23. Alors, je sais, ce n'est pas une prise de position en vogue pour le moment - seulement les faits sont les faits, et les non-faits n'en sont pas.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 août 2015 17:26 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Citation :
Si l'Ouest-Éclair n'avait pas signalé la perquisition de Ker-Abri la veille, pas sûr que Pouliquen et Louis Quémeneur se soient rués sur les docs persos de Pierre Quémeneur de la sorte. Donc non ce n'est pas normal de trouver le bureau dans cet état, avec les 2 lascars pris les mains dans le pot de confiture !

Je ne pense pas que nos deus lascars aient attendu le 29 au matin pour mettre à sac le bureau du conseiller. La disparition est signalée le 13, la plainte retirée puis redéposée, la valise est trouvée le 20, saisie par la police le 25. Quatre jours plus tard ils devaient s'attendre à cette perquisition; le plus étonnant et s'ils avaient remis tout en ordre.
Pouliquen et Louis ont, eux, entrepris de vraies recherches avec voyages et détective. Il est probable que ça devait jaser depuis un moment dans le "landerneau finistérein"


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 août 2015 17:51 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Citation :
Autre chose de bizarre, le 23 avril 1923 Quémeneur propose à Verlingue d'acheter la Cadillac de Seznec qu'il garde en gage, et un mois plus tard il veut acheter celle de Le Verge.

De quelles dates sont les lettres adressées aux garagistes de Nantes et Rennes?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 août 2015 19:33 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
yargumo a écrit :
De quelles dates sont les lettres adressées aux garagistes de Nantes et Rennes?


Dans Rouz, une lettre a été envoyée de Morlaix au garage Paris-Brest de Rennes le 25 mai 1923, et une autre serait arrivée à Landerneau en provenance de Nantes le 28 mai 1923.

Vous pouvez consulter l'exemplaire de l'Ouest-Éclair du 6 juillet 1923, en première page il y a le témoignage de M. Ladam, l'un des garagistes du garage Paris-Brest, avenue du Mail à Rennes.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 août 2015 19:56 
La fameuse lettre du garage Paris-Brest - en réponse à un courrier expédié ... de Morlaix !

Une " précision ", pour le dire ironiquement, dont chacun fera son profit à condition d'en retrouver trace - c'est là où olijuseb peut déployer ses talents : il y a environ trois ans, je suis tombé sur quelque chose - où était-ce ? - toujours est-il qu'il y était mentionné que Louis Quéméneur avait indiqué qu'il s'était chargé de certains courriers pour son frère en matière d'automobiles. J'ai noté le fait - sans garder mention d'où je l'avais tiré. Depuis, j'ai cherché plusieurs fois à retrouver l'origine de ce détail - sans succès. Il se trouve quelque part, de toute façon.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 août 2015 20:12 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
De toute évidence Quéméneur est entrain de constituer un deuxième lot. Il anticipe alors que la première opération n'est pas finalisée, sans doute un paquet de dix voitures à conduire d'un garage à un autre.....
J'ai lu aussi que parfois Louis signait des courriers du nom de son frère (almanach?). Je n'ai pas souvenir qu'il s'agissait d'affaires de voitures.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 août 2015 8:33 
Hors ligne

Enregistré le : 13 août 2015 18:08
Messages : 304
J' ai écrit ça dans le sujet valise de Q.Le journaliste d'Ouest Eclair Rennes écrit dans son article sur la deuxième perquisition faite à la scierie en présence de Seznec fin août 23 que les enquêteurs ont trouvé sous le plancher de l'atelier des modèles d'actes de vente et du papier timbré... ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 août 2015 12:11 
Bonjour et bienvenue Breizh,

Je replace ici votre message
Posté le: 19 Aug 2015 21:51 Sujet du message: Répondre en citant
Je n'ai pas encore eu le temps de lire tous vos débats mais à propos du double de l'acte de vente "Le Verge "j'ai lu sur gallica un article de Ouest éclair Rennes sur la 2ème perquisition (fin août 23) disant que les enquêteurs avaient trouvé sous le plancher de l'atelier des modèles d'actes de vente.Est-ce que ce ne serait pas ce que vous cherchez ???


Pour résumer, voici le problème posé par l'acte LeVerge. Le 22 mai Seznec et Quéméneur se rendent à Lesneven afin de négocier une Cadillac. C'est la première et la seule démarche sur le terrain qu'ils font. Quéméneur se porte acquéreur du véhicule sans s'engager réellement puisqu'il s'accorde le droit de ne pas acheter si bon lui semble. Ce contrat douteux, conclu l'avant-veille du départ pour Paris, fut rédigé de la main de Quéméneur avec la mention " Fait à Landerneau le vingt deux mai mille neuf cent vingt trois " - la même qui apparaît, avec l'ajout " double ", dans les promesses de vente.
L'accusation prit appui sur l'acte LeVerge pour déclarer qu'il avait servi de modèle à Seznec dans la confection des faux relatifs à Traou-Nez. On n'en connaît qu'un seul exemplaire, celui du vendeur. Comme vous le comprenez, il était impossible que Seznec fit une imitation à partir de cet exemplaire. Il fut donc supposé que Quéméneur avait gardé un duplicata, celui que Seznec aurait utilisé. Cette pièce manquante est importante au procès puisqu'elle sert à montrer les faux, qui eux-mêmes laissent présumer la culpabilité de Seznec dans la disparition de Quéméneur.
Pas de second exemplaire LeVerge - mais en présumant son existence, on prouve que Seznec a confectionné des faux.
Pas de victime - mais en la présumant à partir de faux attribués à Seznec, on prouve qu'il est coupable de la disparition de Quéméneur.

Ceci est le problème de surface.
Les autres problèmes sont relatifs à la concordance matérielle et temporelle de l'acte avec les promesses de vente.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 août 2015 12:39 
Hors ligne

Enregistré le : 13 août 2015 18:08
Messages : 304
Je comprends bien mais si le double "Le Verge " était dans la valise de Q.que ladite valise se soit trouvée en possession de Seznec après le drame, il aurait pu utiliser ce double pour ses faux, puis le cacher sous le plancher de la scierie. Mais si il était vraiment dans la valise retrouvée au Havre, ça ne marche pas...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 août 2015 16:38 
Hors ligne

Enregistré le : 13 août 2015 18:08
Messages : 304
Voici les références :
Gallica
Ouest-Eclair N°8019 du 29/8/23-Edition de Rennes, p.2
"On a perquisitionné chez les Seznec
Des modèles d'actes et 3 feuilles de papier timbré ont été trouvés sous le plancher"
Et le lendemain le journal explique qu'il n'y aura pas d'autre perquisition domiciliaire avant le résultat d'expertises.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 août 2015 19:10 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Me Langlois, dans son livre "L'affaire Seznec", mentionne cette perquisition en page 137 :

"Le bois sonnait creux et un inspecteur a commencé à retirer une à une les lames du parquet. En dessous, est apparu un espace d'une vingtaine de centimètres envahi de poussière et de toiles d'araignées. Un peu partout, on a cherché, sondé avec une barre de fer. Rien."

Même chose page 192 dans "Nous les Seznec" de Denis Le Her-Seznec édition 2006.

Qui croire ?

Les journaux tels que l'Ouest-Éclair, le Petit-parisien, La Lanterne, etc. qui rapportent qu'il a été trouvé des documents sous le plancher de la scierie ?

La Dépêche de Brest qui dit que les documents n'ont pas été trouvés sous le plancher mais dans un réduit servant de bureau, ouvert à tous vents ?

Les écrivains précités ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 août 2015 19:20 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Me Langlois, lors de la sortie de son premier livre, était encore l'avocat de la famille Seznec et était donc soumis à un droit de réserve ce qui peut expliquer l'occultation de la découverte de ces documents.

Mais dans son dernier livre, il donne la même version en page 60.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 67 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com