Nous sommes le 17 déc. 2017 9:58

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message : Théodore Picard
MessagePosté : 24 juin 2012 10:31 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Théodore Picard a-t-il été le soupirant éconduit de Marie Jeanne qui lui aurait préféré son 'Guillaume'?
C'est Maurice Privat qui nous l'apprend dans un ouvrage qui souffre, comme tant d'autres depuis dans cette affaire, d'un hallucinant manque de sérieux. L'information est reprise cependant sans aucune retenue.........
Il est né le 17 juin 1868 à Guingamp, dix-huit ans d'écart de semble pas un obstacle, sa femme Alice épousée en 1903 n'était-elle pas à peine plus âgée (née en 1884 à Brest) que Marie-Jeanne...... Deux enfants Raymonde et Hervé nés en 1904 et 1910....
L'idylle daterait donc des années 1902-1903.... possible?.
Toujours est-il que le procureur de Chateaulin se déplace début novembre 1908 au village de Plomodiern où un violent incendie a nuitamment détruit tout un pâté de maisons...... Il y a rencontré certainement la jeune mère et son époux, lui alité gravement brûlé, incapable de répondre aux questions........
L'ami Picard serait mort en 1926, suicidé dans le Queffleuth? ,à la date anniversaire de la condamnation de son ex-rival ??......, à vérifier.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 12 mars 2013 22:25 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Vérifier …. toujours....
Bon Théodore Picard est mort le 04 novembre 1928 à son domicile 26 quai du Léon à Morlaix, des suites d'une longue maladie.
Alors suicide dans le Queffleut de la fenêtre de son bureau (page 291 NLS éd 2006) ?
Difficile d'accorder du crédit à cet auteur qui visiblement est fâché avec les dates, puisqu'il nous indique 1926 et plus encore fâché avec la toponymie de la ville de Morlaix, lui qui semble confondre les deux rivières qui la traversent : le Quefflet et le Jarlot...
Allez savoir Jarlot, Charlot comme dirait l'autre, le Jarlot qui coule le long de l'allée de Poan-Ben, à moins que cela soit le contraire....., le palais de justice y est installé. C'est sur ce trottoir que le commissaire Vidal conduit la demoiselle Héranval auprès du juge Campion le 28 juillet 1923. Nous connaissons tous la photo que ce même auteur s'obstine depuis plus de 20 ans à nous présenter comme le trajet entre la chambre de leur l'hôtel l’Épée, lieu des ébats supposés de nos deux tourtereaux et les assises à Quimper où son aïeul est jugée plus d'un an plus tard.....
Pour les curieux il y aurait beaucoup à dire..... mais comme le dossiier est clos... Dommage


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 25 août 2015 17:52 
Hors ligne

Enregistré le : 13 août 2015 18:08
Messages : 304
Idylle en 1903 ou du moins dépit amoureux d'un jeune magistrat ebloui par la beauté de Marie-Jeanne à 17 ans ?On peut voir une photo d' elle à cet âge là sur le blog de D.Langlois. Une autre photo la montre le visage grave sous son toukenn de mariée.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 25 août 2015 19:41 
J'ai l'intention de reproduire ce message aussi longtemps qu'aucune position ne sera prise par rapport à ce qui vient de se produire

Tout intervenant est concerné s'il veut pouvoir prendre la parole sans crainte





Les habitués ont pu largement prendre connaissance pendant 24 heures pleines d'un message outrageant qui n'a pas provoqué le travail de modération que tout intervenant peut attendre en pareille situation et qu'on n'a jugé bon de ne plus laisser apparaître qu'au moment précis où j'ai décidé d'intervenir - la magie de la coïncidence laisse voir que les modérateurs n'étaient après tout pas très loin.

L'incident pourrait amener un commentaire et une mise au point comme ce fut toujours le cas jusqu'à présent

Ceci pourrait aussi amener à un rappel des règles de décence

Ceci pourrait amener tout autant à quelques mots d'explication ou d'excuse sur les raisons qui ont fait que ce message soit resté visible si longtemps

Ceci pourrait amener surtout à un rappel à l'ordre explicite et en public de son auteur


Est-ce le cas ?


Non, comme si tout cela n'avait pas d'importance


Des participants se sont fait attaquer depuis plusieurs mois en donnant leur point de vue sur l'affaire Seznec

Imaginerait-on que des sanctions puissent être prises pour protéger leur droit d'expression et interdire l'accès à toute forme de perturbation ?

Ou alors est-il plus dans l'état d'esprit de regarder les choses sans rien dire - à moins qu'on ne suive l'exemple du professeur Molineux, l'inénarrable auteur, dans " Drôle de drame ", de la fameuse phrase : " Prenons une décision. Après tout, pourquoi pas ? "[b][/b
]


Haut
   
 Sujet du message : Re: Théodore Picard
MessagePosté : 26 août 2015 7:39 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
yargumo a écrit :
Deux enfants Raymonde et Hervé nés en 1904 et 1910....


Au recensement Châteaulin de 1911, ils sont prénommés Simone et René et le J.O du 10 mars 1929 précise même "René Louis Émile Théodore".

Non pas que ça ait de l'importance dans l'affaire, mais si on veut pointer du doigt les inexactitudes de l'auteur de "Nous les Seznec", il faut que l'on soit un minimum précis.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 26 août 2015 13:10 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Citation :
Au recensement Châteaulin de 1911, ils sont prénommés Simone et René et le J.O du 10 mars 1929 précise même "René Louis Émile Théodore".

Non pas que ça ait de l'importance dans l'affaire, mais si on veut pointer du doigt les inexactitudes de l'auteur de "Nous les Seznec", il faut que l'on soit un minimum précis.

Merci de rectifier, même si c'est trois ans plus tard. Trop tard pour me rappeler où j'avais pêché cette information erronée semble t-il.

Ici c'est un forum de discussions (pourquoi pas vives) être rectifié, être corrigé est la règle en cas d' assertions inexactes.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 26 août 2015 13:20 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
À charge de revanche, j'écris ou je retranscris sans doute moi aussi des âneries... Il n'y a que celui qui ne fait rien qui ne risque pas de se tromper.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 26 août 2015 17:30 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
L'ECLAIREUR DU FINISTERE 10 11 28
REMERCIEMENTS
Citation :
Madame PICARD, Mademoiselle
Simone PICARD, Monsieur René
PICARD, et tous les autres membres
de la famille, remercient
bien sincèrement les personnes
qui ont assisté aux obsèques du
M. Théodore PICARD
Procureur de la République
près le Tribunal de Brest
et toutes celles qui leur ont témoigné
de la sympathie en cette
douloureuse circonstance.
Une messe sera dite le mardi 13
courant, à 8 h. du matin, on la
Chapelle Saint-Joseph.

Ca se confirme... D'où j'ai sorti "Raymonde et Hervé"? Les enfants de Pouliquen?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 26 août 2015 18:07 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Dans la Dépêche de Brest des 9 et 10 avril 1943, obsèques de Jean Pouliquen et remerciements, ne sont mentionnés que ses deux fils Pierre et Henri.

Raymonde et Hervé semblent venir d'ailleurs...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 sept. 2015 17:28 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
yargumo a écrit :
Vérifier …. toujours....
Bon Théodore Picard est mort le 04 novembre 1928 à son domicile 26 quai du Léon à Morlaix, des suites d'une longue maladie.
Alors suicide dans le Queffleut de la fenêtre de son bureau (page 291 NLS éd 2006) ?
Difficile d'accorder du crédit à cet auteur qui visiblement est fâché avec les dates, puisqu'il nous indique 1926 et plus encore fâché avec la toponymie de la ville de Morlaix, lui qui semble confondre les deux rivières qui la traversent : le Queffleut et le Jarlot...


Celui qui est mort en tombant dans le Queffleut depuis sa fenêtre, ce n'est pas Picard mais Rams, le débitant de tabac, le 12 janvier 1924 !

Rappelons que c'est chez M. Rams, dont la recette buraliste porte le numéro 195, qu'a été achetée la feuille de papier timbré sur laquelle a été tapé l'acte de vente. On se rappelle que cette feuille porte le cachet avec la numéro 195.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 sept. 2015 18:33 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
On nous a donc menti.... une fois de plus.
Bon nombre de 'menteries' de Denis (Seznec) Le Her, nous ont permis d'avancer quand nous n'avions pas beaucou de biscuits. Je parierai bien que celui-ci de mensonge cache un petit quelque chose.....
Bon!, le bonhomme est malade, il est alité, se lève s'habille, met sa casquette et tombe dans la rivière de sa fenêtre du deuxième étage....
Il et malade ou tracassé?... ou poussé??


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 sept. 2015 19:02 
Hors ligne

Enregistré le : 18 janv. 2015 18:47
Messages : 98
il est un réflexe qui perdure encore de nous jours lorsqu'on entreprend la lecture de la presse quotidienne locale (distribuée en boîte aux lettres aux abonnés avant 7 h., du moins pour l'Ouest-France et Le Télégramme), c'est la lecture rapide de la page "avis d'obsèques" - or, ce matin-là, l'ami Rams découvre le faire-part concernant un autre Julien, le confident Le Grand, celui-là même qui fait le lien avec l'affaire Cadiou... et, qui sait ? une trop forte émotion en attaquant la tranche de kig sal de l'aube ??
mauvais hiver et ... deux témoins en moins pour le procès


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 sept. 2015 19:07 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Très juste....
Beaucoup avec un 'p', c'est mieux.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 sept. 2015 19:08 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Et aussi.... Picard, procureur, est bien au bord de la rivière sur ce coup-là....


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 sept. 2015 21:34 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
seznek a écrit :
il est un réflexe qui perdure encore de nous jours lorsqu'on entreprend la lecture de la presse quotidienne locale (distribuée en boîte aux lettres aux abonnés avant 7 h., du moins pour l'Ouest-France et Le Télégramme), c'est la lecture rapide de la page "avis d'obsèques" - or, ce matin-là, l'ami Rams découvre le faire-part concernant un autre Julien, le confident Le Grand, celui-là même qui fait le lien avec l'affaire Cadiou... et, qui sait ? une trop forte émotion en attaquant la tranche de kig sal de l'aube ??
mauvais hiver et ... deux témoins en moins pour le procès


Votre hypothèse est fort plausible.

J'ai trouvé mention du décès de Rams dans deux journaux.

Il se serait précipité par la fenêtre de sa chambre suite à un accès de fièvre pour l'un.

Malade depuis quelques jours, il serait tombé accidentellement pour l'autre.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com