Nous sommes le 17 déc. 2017 10:01

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté : 27 janv. 2015 6:52 
Parce qu'elle est bien là, toute la question.
L'affaire tient la route et occupe les mémoires de nos anciens parce qu'elle a précédé de peu d'autres affaires : Stavisky, Prince, etc..
Le temps que Bonny grandisse un peu dans sa fonction :wink:
Oui, et si c'était un simple fait divers ?
- Une escroquerie préparée de longue date par un banquier véreux en quête de fonds ?
- La vengeance d'un mari jaloux attisée par les ragots morlaisiens ?
- Les conséquences des affaires pas très nettes dans lesquelles trempait toujours Guillaume et des gens pas très honnêtes qu'il fréquentait ?
Car il était boarder line le Guillaume.
Tout le portrait inverse du pauvre mouton qu'on mène à l'abattoir : rusé, roublard, futé, magouilleur, préférant gagner de l'argent vite par des routes secondaires plutôt que de s'atteler à un vrai boulot sur une route principale.
Et oui, si c'était un simple fait divers ?
Monté de toutes pièces et en épingle par la famille de l'accusé en vagues successives jusqu'à en arriver, avec la dernière vague de mensonges à surfer sur le complot d'Etat.
Un petit maître de scierie trempouille dans des affaires louches..
Un conseiller général veut continuer son ascension sociale...
Et bim bam boum, leur voyage à Paris dans une torpedo à bout de souffle dégénère tellement que l'un revient et l'autre pas.
Je ne crois pas au complot d'Etat. Les thèses complotistes en tous genres me refilent de l'acné, ce qui n'est plus de mon âge.
C'est pour cette raison que j'ai tant aimé (en plus de son humour) le dernier papier de Skeptikos (les autres aussi, hein ?)
Vous devriez le lire ou le relire, même s'il n'apporte pas la solution, il a au moins le mérite d'être humain et non désincarné.
Comme tout ce qu'on a lu jusqu'à présent.
N.B. Je rappelle ici à tout esprit critiqueur que le meilleur livre, côté style, sur l'affaire Seznec, et, qui, lui, mériterait plus d'un "dîner littéraire" - voire même un cours spécial dans certaines écoles de journalisme - reste celui de Me Denis Langlois. L'exercice de style auquel il s'est livré avec l'emploi du "Tu" du début jusqu'à la fin nécessite un recul et une finesse qui ne sont pas donnés à tout le monde et c'est un grand moment d'humanité quand même...

Parce que "la froideur des faits rien que les faits", ça a fini par m'enrhumer le cerveau.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 févr. 2015 10:15 
J'ai dû avoir une prémonition...
Un songe...
Etc...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 févr. 2015 12:33 
Hors ligne
Administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005 16:23
Messages : 281
Localisation : belgique
Oui, un simple fait divers. Avec Seznec qui tente le coup de l'innocence au procès pour protéger sa femme.

Si c'est le cas, on tombe dans le romantisme.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 févr. 2015 12:46 
louisfrancois a écrit :
Oui, un simple fait divers. Avec Seznec qui tente le coup de l'innocence au procès pour protéger sa femme.

Si c'est le cas, on tombe dans le romantisme.


Bonjour louisfrançois...
Pas complètement dans le romantisme absolu car les premières paroles de Guillaume Seznec (cf témoignage PG) quand il rentre à Morlaix sont (en page 212 chez DL) :
"Mon père est arrivé dans le courant de l'après-midi. C'est la seule fois où je l'ai vu pleurer. Il en était malade. Il était abasourdi. Il disait : "On est ruinés, on est ruinés. Tout l'argent qu'on lui a donné, on n'en reverra jamais la couleur."

Belle oraison funèbre de la part d'un "grand ami".


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 févr. 2015 13:00 
Hors ligne
Administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005 16:23
Messages : 281
Localisation : belgique
A mes yeux, ils n'ont jamais été amis. Deux gars ayant les mêmes intérêts, rien d'autre.

Mais il semble que cela confirme que Seznec a prêté ou donné de l'argent à Quémander.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 févr. 2015 13:06 
louisfrancois a écrit :
A mes yeux, ils n'ont jamais été amis. Deux gars ayant les mêmes intérêts, rien d'autre.

Mais il semble que cela confirme que Seznec a prêté ou donné de l'argent à Quémander.


Oui, là, vous avez totalement raison. Mais c'est Marie-Jeanne qui tenait les cordons de SA bourse et qui laissait s'enfoncer Guillaume dans SES trafics.
Il y a une lettre auprès d'un notaire, lettre que j'ai reproduite sur mon blog où - alors qu'ils sont fauchés comme les blés - elle achète en 1922 un bois pour 200.000 francs. Cela m'avait beaucoup intriguée.
Et je n'étais pas la seule...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 13 févr. 2015 13:30 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Citation :
Oui, un simple fait divers. Avec Seznec qui tente le coup de l'innocence au procès pour protéger sa femme.
Si c'est le cas, on tombe dans le romantisme.

Peut-être: dans son esprit, pas de corps et pour cause, les recherches n'ont été (trop) orientées au bon endroit, il ne peut être condamné. Seulement les jurés ont pensé avec 'un bon sens paysan' que s'il avait fait les faux c'est qu'il avait fait disparaitre son ami.
Je crois me souvenir, est-ce déjà pendant l'instruction, ou pendant la campagne de 1926?, qu'il est rapidement question des millions à venir en cas d'acquittement ou de révision.


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com