Nous sommes le 17 déc. 2017 9:54

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante
Auteur Message
MessagePosté : 03 févr. 2015 2:05 
Okey guys are you game for a new question ?


La voilà :


Pourquoi l'écriture de Quéméneur fut-elle imitée au bas des promesses de vente, puisque Seznec, en tant que co-signataire à l'acte, était en droit d'écrire la mention sur les deux exemplaires de sa propre main ?



Enjoy this one

Thanks for reading


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 7:52 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Bonjour Gari,

J'ai le sentiment que vos questions penchent toujours en faveur de l'innocence de Guillaume Seznec...

Je n'ai pas de réponse pour votre dernière question, mais j'en ai d'autres qui me viennent pour alimenter votre jeu plus tard :

- Pourquoi a-t-il décidé de retourner en Bretagne pour faire réparer sa voiture alors qu'il était si proche de Paris et qu'un de ses beaux-frères était mécanicien à Clichy ?

- Pourquoi a-t-il passé autant de temps à Pré-en-Pail alors qu'un autre de ses beaux-frères était mécanicien à Briouze, à 40 kms de là ?

- Pourquoi Seznec est-il allé rencontrer un avocat, qui s'est avéré être un escroc, à Paris, pour traiter une procédure qu'il avait avec un avoué de Morlaix ?


Haut
   
 Sujet du message : Scripta manent ????
MessagePosté : 03 févr. 2015 8:34 
C'est quand même Marie Priser, l'épouse de Hilaire Métais, qui dactylographie la première série des promesses de vente, le mardi 22 mai 1923, à Brest.
Et Hilaire Métais c'était bien un pote à Guillaume Seznec...
Oui à Guillaume Seznec, pas à Pierre Quemeneur.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 11:44 
Hors ligne

Enregistré le : 18 janv. 2015 18:47
Messages : 98
dire : "... qui a, peut-être, dactylographié" serait plus exact, étant donnant le cheminement du témoignage

Bal en parle, le tuyau lui ayant été donné par Claude Sylvane - cette dernière tient l'info d'un commerçant de Brest, rencontré lors de la promotion de son livre, créancier de Seznec et de Métais lors de leurs liquidations judiciaires respectives - interrogé, celui-ci ne se souvient pas de qui il tient le renseignement

donc, cela ne reste qu'une hypothèse, certes intéressante, avancée trente ans après les faits


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 11:52 
seznek a écrit :
dire : "... qui a, peut-être, dactylographié" serait plus exact, étant donnant le cheminement du témoignage

Bal en parle, le tuyau lui ayant été donné par Claude Sylvane - cette dernière tient l'info d'un commerçant de Brest, rencontré lors de la promotion de son livre, créancier de Seznec et de Métais lors de leurs liquidations judiciaires respectives - interrogé, celui-ci ne se souvient pas de qui il tient le renseignement

donc, cela ne reste qu'une hypothèse, certes intéressante, avancée trente ans après les faits


Oui. Vous avez raison. J'aurais dû utiliser le conditionnel.
Que dire alors des émissions d'Europe 1 - avec soigneux tri des témoins interviewés - qui ont lieu en janvier 1979, soit 56 ans après les faits. Et dont est exclue d'office une certaine Madame Bataille, dont le témoignage ne va pas dans le sens de la complète et totale innocence de Guillaume Seznec ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 12:13 
Hors ligne

Enregistré le : 18 janv. 2015 18:47
Messages : 98
d'accord avec vous, le temps n'est pas un argument - cependant, il faut voir cas par cas - le témoignage relatif à la dactylo de Brest émane d'un témoin direct, fournisseur lésé de Seznec et de Métais - répète t-il une info fiable ou propage t-il une rumeur pour prouver à Claude Sylvane, lors de son passage à Brest, qu'il détient des éléments sur l'affaire? - très délicat de se faire une opinion, mais la piste est à creuser...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 12:24 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mai 2005 19:47
Messages : 233
Bonjour à tous,

Olijuseb dixit :

« J'ai le sentiment que vos questions penchent toujours en faveur de l'innocence de Guillaume Seznec... »

Depuis dix ans, sur ce forum, les seznecards et les anti-seznecards s’affrontent (et les seznecards ne sont pas les plus virulents).

Un jugement a été rendu il y a quatre vingt dix ans. Après quatorze demandes de révisions rejetées, le doute subsiste. Ce doute, qui ne peut être contesté, aurait dû profiter à l’accusé. Il me paraît tout à fait normal qu’on l’exprime. La vérité, qui peut prétendre la connaître ?

Après avoir participé activement, je suis absent de ce forum depuis deux ou trois ans pendant lesquels j’ai pris quelque distance avec l’affaire et oublié certains détails. Aussi, est-ce avec intérêt que je lis les messages échangés, pourvu qu’ils le soient en toute sérénité !


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 12:45 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mai 2005 19:47
Messages : 233
A la question de Gari :

<<Pourquoi l'écriture de Quéméneur fut-elle imitée au bas des promesses de vente, puisque Seznec, en tant que co-signataire à l'acte, était en droit d'écrire la mention sur les deux exemplaires de sa propre main ?>>

Deux réponses possibles :

- parce que c’est Seznec qui a confectionné les deux fausses promesses de vente, après le 13 juin, et qu’en décalquant l’écriture de Quéméneur il voulait prouver que c’était celui-ci qui les avait réalisées.

- parce que Quéméneur présente à Seznec les promesses de vente, toutes rédigées, et ne lui demande que de signer

A votre choix !

P.S. D’où l’importance de savoir à quelle date ces documents ont été réalisés : avant le 22 mai ou après le 13 juin.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 13:06 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Jean-Pierre a écrit :
Bonjour à tous,

Olijuseb dixit :

« J'ai le sentiment que vos questions penchent toujours en faveur de l'innocence de Guillaume Seznec... »

Depuis dix ans, sur ce forum, les seznecards et les anti-seznecards s’affrontent (et les seznecards ne sont pas les plus virulents).

Un jugement a été rendu il y a quatre vingt dix ans. Après quatorze demandes de révisions rejetées, le doute subsiste. Ce doute, qui ne peut être contesté, aurait dû profiter à l’accusé. Il me paraît tout à fait normal qu’on l’exprime. La vérité, qui peut prétendre la connaître ?

Après avoir participé activement, je suis absent de ce forum depuis deux ou trois ans pendant lesquels j’ai pris quelque distance avec l’affaire et oublié certains détails. Aussi, est-ce avec intérêt que je lis les messages échangés, pourvu qu’ils le soient en toute sérénité !


Bonjour Jean-Pierre,

Ravi de pouvoir échanger avec vous, comme avec les autres d'ailleurs. Étant novice ici, l'expérience des anciens ne peut pas me nuire et j'accepte volontiers les remarques.

Je n'ai pas l'impression d'avoir exprimé une quelconque virulence et je ne nie pas que le doute aurait du profiter à l'accusé, pour tout vous dire, c'est même ce qui aurait du prévaloir selon moi, cependant on est pas obligé d'avaler toutes les couleuvres qu'on veut nous faire avaler.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 13:35 
Hors ligne

Enregistré le : 18 janv. 2015 18:47
Messages : 98
@jean-pierre,

ravi de vous lire de nouveau
je penche pour un mix des deux solutions, je subodore que les fausses promesses remplacent une (ou deux) vraies promesses tapées à Brest le 22 (et peut-être visées par Vérant, car il faudra qu'on m'explique un jour pourquoi il n'apparaît que tardivement dans l'histoire ?) -
Pour quelle raison s'embêter à faire des faux ? un changement de prix, par exemple - la différence compensée par des dollars-or imaginaires qui ni Seznec ni son épouse n'ont pleuré - si Seznec s'est fait piégé par Quéméner en ce qui concerne le trafic des cadillacs, on peut comprendre qu'il soit un peu à cran et qu'il tente de se refaire la cerise sur Traou-Nez
mais, me direz-vous, comment Quéméner peut-il vendre son bien à quelqu'un d'insolvable à un prix normal, alors qu'il peut faire différemment ? ... à suivre

en ce qui concerne le doute qui devait innocenter Seznec, aucune ambiguïté en ce qui me concerne - ceci étant, toute révision devrait se faire dans un souci de recherche de la vérité, or, jusqu'à présent cela n'a pas été le cas et Denis Langlois le confirme sans détour dans l'interview qu'il accorde à Mme Langellier


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 14:38 
Oops Il semble que j'ai posé la question à 4.000 dollars si j'en crois le nombre de messages et la façon dont 90% évitent soigneusement toute réponse. Seul Jean-Pierre nous en apporte une cohérente et fondée sur un raisonnement, avec une double hypothèse.
Personne d'autre n'a quelque chose en vue ? Parce que nous avons là une question légitime.
Il était totalement inutile que Seznec faussaire aille ajouter à sa supercherie un élément apparent qui jouât contre lui. On ne peut arguer ici de raffinement ou de machiavélisme, puisqu'il se donne le bâton pour se faire battre. L'imitation desservait sa cause et déjouait son intention.
Est-ce qu'un faussaire doué de raison agirait ainsi ?
Si vous estimez que non, comment expliquez-vous ce point ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 14:48 
Jean-Pierre a écrit :

- parce que c’est Seznec qui a confectionné les deux fausses promesses de vente, après le 13 juin, et qu’en décalquant l’écriture de Quéméneur il voulait prouver que c’était celui-ci qui les avait réalisées.

- parce que Quéméneur présente à Seznec les promesses de vente, toutes rédigées, et ne lui demande que de signer



Vous ne pensez pas qu'en décalquant ainsi l'écriture de Quéméneur, il prouvait précisément le contraire ?

Seznec avait trois possibilités en ce qui concerne la mention " Fait Landerneau ":

- Imiter l'écriture de Quéméneur et rendre décelable le faux à très bref délai

- L'écrire de sa propre main

- La dactylographier
Etant donné que le corps entier de l'acte était tapé à l machine, cette mention pouvait l'être tout autant. Ce qu'il fallait manuscrire, c'était une mention " lu et approuvé " et c'est précisément cette obligation légale qui fait défaut sur le document.


Des trois, la promesse de vente comporte la plus compromettante


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 03 févr. 2015 14:59 
seznek a écrit :
je subodore que les fausses promesses remplacent une (ou deux) vraies promesses tapées à Brest le 22

mais, me direz-vous, comment Quéméner peut-il vendre son bien à quelqu'un d'insolvable à un prix normal, alors qu'il peut faire différemment ?



Sur le premier pôint, j'en fait autant, parce que c'est une hypothèse cohérente
Quant au second, qui dit que Quéméneur prévoyait de vendre son bien ? Le papier concernant Traou-nez ne porte pas cession de propriété et avait valeur de garantie pour Seznec - selon son point de vue


Haut
   
MessagePosté : 03 févr. 2015 16:09 
Il est temps d'atterrir...
Depuis 1922, Saint-Guillaume-Priez-Pour-Nous était fauché comme les blés, raide comme un passe-lacet. Prêt à sauter sur toute occasion qui allait se présenter pour se refaire la cerise.
Je l'ai démontré là :

http://piste.de.lormaye.over-blog.com/2 ... lacet.html

Et encore, je n'ai pas pris assez de place pour aligner la liste de ses débiteurs pour ne pas soûler mes lecteurs.
Ce qui m'a le plus peinée, c'est la dette à sa bonne, cette brave Angèle Labigou : 6.366,50 francs.... ça, c'est du concret, la preuve est en place sur mon blog.
Il ne tenait plus de comptabilité.
Alors, un type bien ? Rien que pour la dernière dette que je cite, oui, rien que pour celle-là, j'ai envie de vomir !


Haut
   
 Sujet du message : P.S.
MessagePosté : 03 févr. 2015 16:31 
On est en plein glissement sémantique, ici...
On est même en glisse hors piste...
Personne ne s'aperçoit que l'on est en train de nous faire tomber à pieds joints dans le mythe du papy martyrisé, soigneusement entretenu par Petit-Fils Premier ?
Je suis la seule à voir clair ?
Ce n'est pas possible.
Rassurez-moi :cry:


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page 1 2 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com