Nous sommes le 17 déc. 2017 9:49

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 68 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 févr. 2015 21:19 
- le papier timbré : pas anormal d'en trouver chez une personne qui achète et revend biens et marchandises


Plus anormal de retrouver le même sur un document falsifié portant promesse de vente passée à Landerneau et retrouvé au Havre


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 févr. 2015 21:27 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Gari a écrit :
La citation de l'article du Gaulois le 28 juin 1923, outre nous montrer que vous prenez le temps de vos recherches, est, parmi nombre d'autres, un exemple de l'ambivalence d'interprétation des faits


C'est peut-être un défaut, j'adore fouiner dans les registres et autres vieux documents...

On pourrait disserter sur le fait que le père de Schwartz était chef de bureau à la préfecture de la Seine que ça ne ferait pas avancer les choses puisque Seznec lui-même n'a pas démenti son témoignage.

Les évènements du Havre laissent à penser, avec le recul, que Azzopardi étant un escroc, c'est pour cela que la personne qui avait besoin d'un reçu fictif est venu le voir lui et pas un autre, ce qui induit que cette personne connaissait Le Havre.

Mais en y regardant de plus près, on s'aperçoit que la place Jules Ferry (Balkan-Express) et la rue Jules Siegfried (Chenouard) étaient distantes de 200 mètres à peine. Pratique pour une personne qui ne serait jamais venu au Havre.

De plus, Seznec étant un poissard qui rate tout ce qu'il entreprend (lettres à Marie-Jeanne depuis la prison, tentative de trouver de faux témoins, etc.), ça ne m'étonnerait pas qu'il soit tombé sur un escroc sans le savoir.

Tout ça pour dire qu'effectivement chacun à forcément son interprétation des faits, mais attention de ne pas tomber systématiquement dans la théorie du complot et de voir ou tout blanc ou tout noir.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 févr. 2015 22:40 
Ce n'est pas cela, olijuseb, il ne s'agit pas de tout blanc ou tout noir
J'expliquais - je crois que je l'ai fait noir sur blanc - que les données de l'affaire Seznec peuvent être interprétées quelles qu'elles soient dans le sens de l'accusation - ce qui a été retenu - et dans le sens de l'innocence de Seznec et que cela offre dans l'un ou l'autre choix la même crédibilité

Maintenant vous êtes libre de vos conclusions sur chaque point, ce qui ne change pas qu'elles constitueront un élément soit en faveur, soit à l'encontre de Seznec

Bien sûr que le rue de la Bourse et la place Jules Ferry sont à quelques enjambées - et je vous dirai même que tous les événements du 13 juin - dans l'ordre Azzopardi, Underwood, Chénouard, la poste, et, placé entre la seconde visite à Chénouard et la poste, un autre encore - ont lieu dans ce périmètre très restreint qui ne s'agrandit jamais une fois que Seznec en se mêlant à la foule du quai d'arrivée est perdu de vue par les deux voyageurs qui, ajoutant mensonge sur mensonge, ont passé l'heure précédente dans le train avec lui


Quant à ma remarque sur votre intérêt pour les recherches, je pense que vous m'avez mal compris, c'était un compliment


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 18 févr. 2015 23:41 
seznek a écrit :

on a tous réfléchi sur la question, mais a t-on exploré toutes les options ? - en dernier recours, un papier de propriété est négociable ou du moins il permet de présenter une garantie - n'est-ce pas ce que recherche Quéméner : avoir en main un papier qui soit sa voie de recours si d'aventure banque et beauf lui font défaut - dans ce cas, le montant de la transaction ne doit pas être sous-estimé -


En quoi une promesse de vente aurait-elle représenté une garantie et auprès de qui ? Une garantie d'avoir rapidement des liquidités ? En ce cas, il fallait que les liquidités, n'étant pas des mots sur un papier, apparaissent à un moment - ce qui était totalement impossible en l'occurrence


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 0:22 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
Gari a écrit :
Quant à ma remarque sur votre intérêt pour les recherches, je pense que vous m'avez mal compris, c'était un compliment


Encore un exemple de l'ambivalence d'interprétation des faits.

Je ne viens pas ici pour recueillir des compliments mais merci.

Pour l'emploi du temps de Guillaume, ça fait quand même beaucoup de personnes qui ne se connaissent pas qui affirment l'avoir vu au Havre, alors que lui ne parvient pas à donner le nom de l'hôtel où il a dormi à Saint-Brieuc ni le garage où il a acheté des charbons... pourtant il connait parfaitement le nom des lieux où il a dormi 1 mois plus tôt.

Dans tout ce que j'ai pu lire jusqu'à présent, il y a clairement des faits qui font penser qu'il n'est pas un meurtrier donc il n'aurait pas du être condamné pour ça, mais beaucoup d'autres le désignent comme un faussaire...

Ceci étant, si on m'apporte la preuve irréfutable qu'il est innocent de tout, ça me va...


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 1:58 
Comme quoi, vous voyez
Ma phrase ne devait pas être assez claire non plus pour prêter à confusion. Je me demande si d'ailleurs ce n'est pas souvent le cas, car il me semble avoir vu parfois une répartie digne de ma mère qui, lorsqu'on lui dit " c'est blanc " a une tendance marquée à répondre " mais non, c'est blanc " - tout le monde peut rire, moi pas toujours. Par ailleurs, j'use, ce n'est pas rare, de raccourcis - par ex, récemment j'avais écrit que les éléments du Havre - le télégramme, les témoignages, la machine à écrire - convergeaient tous vers le point nodal qui est la fausse promesse de vente, base substantielle de l'accusation. Il allait sans dire que la valise de Quéméneur - s'il s'agit bien de la sienne - était incluse puisqu'elle en est le contenant et que trouver l'une incluait trouver l'autre. Bien sûr cela demande au lecteur plus d'effort. J'imagine aussi qu'il peut y avoir une différence plus culturelle - vous voyez qu'il arrive que, dans la foulée, l'anglais prend le dessus ici ou là parce que c'est ainsi que ma pensée est en train de fonctionner à ce moment-là et avant de me rajuster au français

Pour la valeur des faits reprochés à Seznec, c'est une affaire si tordue qu'on est bien là tout le temps devant une tas d'hésitations pour savoir comment les interpréter. Ses blancs sur toute la journée du 13 juin laissent imaginer qu'il sait et qu'il dissimule quelque chose, je me suis toujours demandé dès le début si quelqu'un, Quéméneur d'abord ou un autre ensuite, ne lui avait pas sciemment fixé un rendez-vous pour utiliser son éloignement au profit de l'idée qu'il fut au Havre

Pour les preuves au sens large, elles peuvent venir soit de découvertes d'éléments nouveaux fondés, soit de déductions serrées


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 11:27 
Hors ligne

Enregistré le : 18 janv. 2015 18:47
Messages : 98
Revenons au sujet du post, à savoir le voyage à Paris
Seznec rêve déjà à l'argent que doit lui rapporter le trafic des cadillacs et sa propriété de Traou-nez, largement payé par le dit trafic.
Quéméner dispose d'un peu d'argent, compte sur le chèque qu'il doit récupérer à la poste restante et dispose, au cas ou, d'une promesse de vente dactylographié qui peut, un temps, donner confiance à son interlocuteur et le faire patienter.

Dans ce schéma, Quémener n'a aucun scrupule vis-à-vis de Seznec - à partir du moment où il l'embrouille sur le trafic des cadillacs, je ne vois pas pourquoi il ne le ferait pas sur la vente de Traou-Nez - après tout, si rien ne fonctionne comme prévu, retour à la case départ - Seznec ne peut pas payer Traou-Nez sur la base du montant indiqué - et si cela marche pour Quéméner, cela ne change rien pour Seznec, il se ramasse et nos deux zèbres sont fâchés pour un long moment.

Mais cette course à l'argent ? Quel est le but poursuivi par Quéméner - on a des indices pour penser que Quéméner s'est laissé embarqué par plus roublard que lui - en 1931, Hervé insiste sur un rendez-vous possible, avenue du Maine, à la Banque Privée Coloniale - il lie cette visite au trafic de cadillacs - le rendez-vous, avenue du Maine, est tout à fait plausible, Seznec lui-même l'évoque dans ses premières déclarations et précise que le 2 juin, il est "descendu rue du Maine" (Bernez Rouz en donnant, à mon sens, une interprétation erronée).

Exit, le trafic des cadillacs, il reste comme objet possible du rendez-vous, un place de choix dans la multitude de postes avantageux proposés par l'escroc Vacquié - le banquier sera interrogé en 1924 sur un possible rencontre à Landerneau avec Quéméner - sa réponse est claire et limpide : il est bien venu à Landerneau, en train, mais tandis qu'en gare, il descendait du train, Quéméner montait dans un autre... rageant, n'est-ce pas ? L'instruction se désintéressera du banquier-escroc, lui permettant de continuer son petit métier.

On a donc la piste BPC, mais est-ce la seule ? Les escrocs sont si nombreux que les pigeons n'ont que l'embarras du choix - je pense qu'il faut creuser cette voie, Quéméner abusé par plus fort que lui.

On abandonne le trafic des cadillacs et l'idée d'une manipulation sur toute l'affaire, - pour moi, il y a bien trois parties distinctes : le voyage à Paris (cadillacs+Traou-Nez), la disparition de Quéméner et les faux (qui ne sont qu'une conséquence de la dite disparition)


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 11:55 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mai 2005 19:47
Messages : 233
Bonjour Gari, Bonjour olijuseb,

J'ai lu vos échanges et apprécié la pertinence de vos propos.

Dans un de ces messages, olijuseb dit que Seznec est un "poissard". On ne peut pas l'être davantage. Pensez donc ! il achète le papier timbré à côté de chez lui et, pour ne pas être reconnu, il va acheter la machine à écrire dans une ville située à 400 km de son domicile (il faut croire que ce n'était pas encore assez éloigné, il aurait dû choisir Marseille ou Toulouse). Dans le train et dans le même compartiment, il fait la connaissance, heureux hasard, de deux spécialistes qui lui indiqueront le magasin Chénouard. Il les y retrouvera l'après-midi et bien sûr, ceux-ci le reconnaîtront plus tard. Je vous le dis : lorsque ça ne veut pas sourire …

D'autres vous diront, Seznec n'est pas un poissard, c'est un c…ard !

Bonjour seznek,

Je préparais le message ci-dessus pendant que vous postiez le vôtre.

Quéméneur abusé par plus fort que lui, c'est possible. Mais dans un premier temps, j'essaye de démontrer qu'il a cherché à manipuler Seznec.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 12:04 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Seznek
Citation :
...//
On abandonne le trafic des cadillacs ....

Je pense qu'on ne peux pas exclure aussi facilement une arnaque au trafic de cadillac. Il s'agirait bien d'un lot de dix voitures à prendre dans un garage pour le conduire de suite dans un autre... L'affaire, une arnaque(?) est amenée par Ackerman à Seznec. Peut-être que Seznec y croit en tout cas Quéméneur est enthousiaste; 10 x 15 000frs, ça fait 150 000frs. Le conseiller apporte 100 000 frs, Seznec, lui, ses dollards 50 000 frs. En les vendant 30 000 frs pièce, ils espèrent un bénéfice de 150 000 frs- 40 000frd de commission, 110 000 frs le week end, pas mal non?

Suite aux pannes le ton monte, Quéméneur est contrarié par la mauvaise volonté de Pouliquen, aussi par le refus de sa banque et bientôt il comprends que son compagnon n'a pas les dollars ou pas la somme promise.
Il décide donc de faire demi-tour (ou peut-être se rend-il à Paris mais ,est de retour à Morlaix avant son ami, en fait chez sa femme, avec qui, il entretient une relation depuis un moment. Il lui dit que décidément son Guillaume n'y arrivera jamais avant de se retrouver occis, d'un coup de chandelier sur le parquet ciré ou les tomettes térébentinées (rayer la mention inutile).
Seznec croyait peut être se tirer d'affaire (pour le moment) avec ce coup, c'est rappé....
Notez que Quéméneur aurait dit à Legrand qu'il ferait un ou deux coups avant de passer l'affaire à qui voudra; l'achat Le Verge est peut-être pour un deuxième lot....


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 12:18 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mai 2005 19:47
Messages : 233
seznek,

Vous dites que les faux ne sont qu'une conséquence de la disparition de Quéméneur.

Pas forcément. Si les faux ont été réalisés après, oui. Mais si selon mon hypothèse, ils précèdent le voyage à Paris, dans ce cas, soit Quéméneur a émigré (ce qui n'est pas à exclure totalement puisque l'on a pas la certitude qu'il ait été assassiné), soit, effectivement, il a été assassiné et son corps a disparu. Il convient alors de prouver que c'est Seznec le coupable et pas un autre.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 12:18 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
seznek a écrit :
On a donc la piste BPC, mais est-ce la seule ? Les escrocs sont si nombreux que les pigeons n'ont que l'embarras du choix - je pense qu'il faut creuser cette voie, Quéméner abusé par plus fort que lui.


Je partage votre analyse, un rendez-vous avenue du Maine, précisément là où est le siège de la BPC ne peut pas être un hasard.

Fait troublant, les statuts de la BPC paraissent dans la dépêche de Brest du 17 juin 1923 alors qu'ils ont été déposés chez Me Faroux le 20 juin 1922, soit un après plus tôt... et juste 3 semaines après la visite de Quémeneur, en admettant qu'il se soit bien rendu à son rendez-vous parisien le 26 mai.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 12:20 
Hors ligne

Enregistré le : 21 janv. 2015 11:35
Messages : 206
*soit un an plus tôt

Désolé, des modifs du post de dernière seconde m'ont fait déraper.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 12:27 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mai 2005 19:47
Messages : 233
Yargumo,

Comment pouvez-vous soutenir que l'on puisse revendre par paquets de dix, au prix de 30.000 frs, des véhicules qui n'en valent pas la moitié, qui pourrissent dans des garages ou au fond des granges et qu'en plus, on a du mal à dénicher ?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 12:32 
Hors ligne

Enregistré le : 18 janv. 2015 18:47
Messages : 98
@yargumo,

par pitié, oublions le trafic des cadillacs, essayons de faire sans si on veut explorer d'autres pistes - sur ce trafic en 1923, on n'a rien sauf l'épave de nos deux zèbres et celle de Leverge (qu'il essaye de vendre depuis plusieurs mois) - si voulez vraiment être convaincu de l'inconsistance de la chose, faîtes comme je l'ai fait : vous épluchez les annonces de voitures d'occasion sur les années 1921/1923 dans l'Ouest-Eclair et la Dépêche de Brest, cela prend du temps mais riche d'enseignements : c'est quasi le néant (la méthode de recherche automatique sur le mot cadillac donne des résultats très proches de la lecture jour par jour) - il y a bien les garages qui en ont quelques-unes mais qui, pour une question de prix, ne peuvent pas concerner le trafic.

l'enquête Camard s'est intéressée de près au sujet en interrogeant de nombreux témoins fréquentant le Champ de Mars, il n'en est rien sorti de significatif - Seznec ne pouvait pas avoir notion de l'extrême pauvreté du volume de voitures... Traon-Velin ne connaissait pas le haut débit.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 19 févr. 2015 12:36 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Je ne soutiens rien... En fait je reviens aux déclarations de Seznec et à celles prêtées à Quémeneur... fin juin 1923.
En fait c'est le principe d'une arnaque... Notez que là encore ça n'a pas l'air de troubler Seznec lui-même qui s'embarque dans cette affaire, c'est vrai sans un enthousiasme excessif. Salaun et Legrand sont plus circonspectes...


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 68 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2 3 4 5 Suivante

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com