Nouveau livre sur l'affaire Seznec en septembre 2008 - Page 2 -

Nous sommes le 21 août 2018 5:02

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2
Auteur Message
 Sujet du message :
MessagePosté : 07 août 2009 11:39 
Hors ligne
Administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005 16:23
Messages : 281
Localisation : belgique
yargumo a écrit :
http://albert-baker.com/fr/


Je n'ai pas encore lu ce livre mais les auteurs indiquent où doit encore se trouver le corps de Quemeneur. Qu'attendent-ils donc pour le rechercher?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 22 août 2009 15:05 
Hors ligne

Enregistré le : 01 févr. 2005 0:46
Messages : 33
Par curiosité, j'ai acheté le livre électronique d'Albert Baker. Ma déception fut grande. La partie la plus intéressante est celle concernant l'affaire des Cadillac, où l'auteur démontre de manière irréfutable qu'il ne pouvait y avoir un trafic réel de ces véhicules avec la Russie. Ils étaient peu nombreux, et relativement chers. Ainsi, dans "Nous, les Seznec" Denis Le Her-Seznec commente la photo d'une Cadillac prise à Moscou : "Elle prouve qu'au moins une Cadillac des stocks américains de Bretagne a été livrée aux Soviets malgré l'embargo des Occidentaux. Baker argumente et explique que cette voiture est neuve et ne venait pas de France. Dès lors, le complot politique et policier contre Seznec s'effondre comme un château de cartes.
Une grande partie de l'Affaire n'est même pas évoquée, et c'est dommage. Baker ne parle pas du cric manquant de la voiture de Seznec, que je considère comme l'arme du crime.
Sa démonstration des fausses signatures est plus que douteuse.
Il termine enfin par une hypothèse : Seznec a jeté le corps de Quémeneur dans un puits de mine.
Seznec connaissait-il ces puits de mine? Je rejoins ici la remarque de Yargumo : hypothèse plausible mais à vérifier.
L'affaire Seznec ne sera relancée que si on découvre les restes de Quémeneur. On peut raisonnablement penser que cette affaire est close, et qu'elle est plus proche du fait divers sordide et crapuleux que de la plus grande erreur judiciaire du 20e siècle.

Pour ceux qui n'ont pas encore acheté de livres : "L'affaire Quémeneur-Seznec" de Bernez Rouz. A lire et à relire.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 27 août 2009 10:52 
Hors ligne

Enregistré le : 01 févr. 2005 0:46
Messages : 33
Je viens de recevoir une mise à jour du livre de Baker. Et là, stupeur : l'auteur publie la photo originale de la Cadillac photographiée à Moscou, où le volant à droite du véhicule apparaît nettement. Dans " Nous, les Seznec" cette même photo a été soigneusement découpée, et le volant a disparu.
Baker crie donc à l'imposture et conclut en substance : " Guillaume Seznec était un faussaire maladroit, son petit-fils en est bien le digne héritier ".


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 29 août 2009 23:17 
Hors ligne

Enregistré le : 19 mai 2005 19:47
Messages : 233
Bonjour Gil,

Comment pouvez-vous estimer que le cric est l'arme du crime alors que le crime n'est même pas prouvé ? (cela me rappelle une nouvelle d'Alphonse Allais << ... il caressait la crosse en acier bruni du révolver qu'il faisait semblant d'avoir dans sa poche ...>>)

Il y a une disparition et c'est tout.

D'accord avec vous, le trafic des cadillac est un leurre, mais qui l'a initié ? Seznec ou Quéméneur ?

Je ne crois pas non plus à la machination policière.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 30 août 2009 9:34 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
GIL
Citation :
Je viens de recevoir une mise à jour du livre de Baker. Et là, stupeur : l'auteur publie la photo originale de la Cadillac photographiée à Moscou, où le volant à droite du véhicule apparaît nettement. Dans " Nous, les Seznec" cette même photo a été soigneusement découpée, et le volant a disparu.
Baker crie donc à l'imposture et conclut en substance : " Guillaume Seznec était un faussaire maladroit, son petit-fils en est bien le digne héritier ".

Photo truquée? Moi, je dirais tronquée. Le maquettiste a rogné la partie de gauche jusqu'à faire disparaître le morceau de volant pourtant visible sur le journal 'The Européan'. Baker a retrouvé l'original, pour ce livre 'Nous les Seznec' qui en est à sa troisième édition, l'auteur aurait pu le faire.

Autre photo, celle de Vidal Héranval, là aussi l'astuce est de nous montrer une reproduction de journal, ici 'Libération' du 20/ 21 mai 1993. Cette photo est souvent présentée comme étant le cheminement du commissaire et de la jeune témoin vers la salle d'audience de Quimper en octobre 1924 (voir le texte page 157). Elle sert à illustrer une relation particulière entre les deux protagonistes. Nous savons parce que nous avons suivi les consignes de la circulaire 29 de FJ Nous appelons à la plus grande vigilance contre cette peste noire et comptons sur la lucidité et l'íntelligence critique de chacun pour ne pas tomber dans le piège, que cette photo légendée 'octobre 1924' dans le livre 'Nous les Seznec' a été prise à Morlaix en juillet 1923. Le commissaire amenant la jeune fille chez Campion. Maintenant ce qu'ils ont fait dans le train ne nous regarde pas mais il est curieux que l'auteur qui forcément le savait laisse pareille 'erreur' dans un livre qui se veut un modèle de contre-enquête.

Une omission si vous voulez; une photo représente, toujours dans le fameux livre 'Nous les Seznec' des cadillacs alignées dans un parc. L'auteur nous fait un cour d'histoire en nous apprenant que la devise des américains était 'Lafayette nous voilà' c'est bien car nous sommes curieux. Pour la compréhension de l'histoire qui nous occupe s'il avait pu, en plus, nous préciser que cette photo a été prise à St Ouen en novembre 1919, soit plus de trois ans avant, c'était mieux.

Pour finir... ? ,la photo de la petite famille Le Her est légendée '1936', vous aviez sans doute rectifié par vous-mêmes; il s'agit de '1946'... une coquille?


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 30 août 2009 22:33 
Hors ligne

Enregistré le : 01 févr. 2005 0:46
Messages : 33
Pour les érudits de l'affaire Seznec, lire ma question dans "L'affaire de Bruay-en-Artois" de ce même blog.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 31 août 2009 14:46 
Hors ligne
Administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005 16:23
Messages : 281
Localisation : belgique
Gil a écrit :
Pour les érudits de l'affaire Seznec, lire ma question dans "L'affaire de Bruay-en-Artois" de ce même blog.


Sur l'autre forum, gil, vous citez :


Je retranscris le passage du livre de Keriel, page 124 :
"Juliette était le fruit du premier mariage de François Le Her. Elle vivait à l'époque avec Albert, l'un des frères de Jeanne Seznec, après avoir été la compagne de Guillaume, l'autre frère. Elle se retrouva, bien plus tard, impliquée dans la célèbre affaire de Bruay-en-Artois puis se suicida. Mais cela est une autre histoire..."


Je reste dubitatif devant les déclarations de Kériel : il ne dit rien, ne cite aucune source mais le trouble est là : la fille Le Her est citée dans le dossier Bruay-en-artois. Je n'aime guère cette méthode qui laisse planer la suspicion.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 31 août 2009 14:51 
Hors ligne
Administrateur

Enregistré le : 14 mai 2005 16:23
Messages : 281
Localisation : belgique
Gil a écrit :
Je viens de recevoir une mise à jour du livre de Baker. Et là, stupeur : l'auteur publie la photo originale de la Cadillac photographiée à Moscou, où le volant à droite du véhicule apparaît nettement. Dans " Nous, les Seznec" cette même photo a été soigneusement découpée, et le volant a disparu.
Baker crie donc à l'imposture et conclut en substance : " Guillaume Seznec était un faussaire maladroit, son petit-fils en est bien le digne héritier ".


Et moi je m'étonne qu'aucun éditeur sérieux n'ait accepté de publier cette "bombe" alors que l'affaire continue de passionner.

On pense ce que l'on veut de Denis Le Her-Seznec. Il est peut-être trop enthousiaste, il a commis certainement des erreurs. Mais le ne pense pas que l'on puisse mettre sa probité en doute.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 20 sept. 2009 8:40 
Hors ligne

Enregistré le : 17 juil. 2007 20:19
Messages : 463
Localisation : finistère
Juliette, née du premier mariage de Le Herr, qui avait épousé le fils ainé de Guillaume, qu'elle quitta bientôt pour vivre avec Albert Seznec, son beau frère. L'enfant qui naitra de cette union, Thérèse-Anne, accusera, vingt-cinq ans plus tard, le suspect numéro un du crime de Bruay en Artois, de l'avoir séquestrée et violée à l'age de dix-sept ans.

Serge Douay

Il me semble que ce livre réédité en 2007 est sorti en 1973, c'est à dire contemporain de l'affaire de Bruay sous le titre: 'le destin tourmenté de Guillaume Seznec'


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePosté : 21 sept. 2009 11:41 
Hors ligne

Enregistré le : 01 févr. 2005 0:46
Messages : 33
Merci Yargumo pour ces précisions.
Autrement dit, Michel Keriel se trompe. Ce n'est pas Juliette Le Her qui fut impliquée dans l'affaire de Bruay, mais sa fille Thérèse-Anne. Mais alors, qui se suicida? La mère ou la fille?
"Le suspect numéro un". Est-ce le notaire?


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente 1 2

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com